Gins, Les différents styles et méthodes ?

D’abord, si on peut souvent lire que les gins sont à la mode… On entend souvent dire aussi que c’est un alcool de cuite, dégueulasse ou de vieux. Le problème c’est qu’il est un spiritueux méconnu ! Dont la réputation est tachée par des marques bas de gammes et le Schweppes horriblement bourré de sucres et de quinine.

Il tiendrait ses sources de l’Angleterre. En fait Il s’agirait d’un dérivé du célèbre « Juniper » (Voir article Histoire du Gin). Techniquement c’est une eau de vie dénaturée, aromatisée à la baie de genièvre et titrant plus de 37,5%/vol ! Et pleins de liberté autour. Check les méthodes de réalisations et les différents styles.

London Dry

Style puriste. Don Rien à voir avec une appellation spécifique liée à Londres, même si ce sont bien les anglais qui ont inventé cette méthode. Il s’agit de Gins distillés sans ajout d’arôme ou de colorant (exception du sucre limité à 0,1 g/Litre pour un London style non « Dry »). Considéré comme le plus authentique, cette méthode a longtemps été la plus utilisée.

Distilled Gins

A l’instar du London style, il s’agit de Gins distillés auquel on peut réaliser des ajouts avant mise en bouteille. C’est la méthode Alpha Spirit, en effet nous ajoutons notre extrait naturel de cassis. Un extrait obtenu sur une méthode de distillation à part. Cette méthode permet de traiter différemment certaines botaniques et d’innover sur la texture.

Compound

Des Gins aromatisés. En effet, la pratique veut que pour obtenir un compound on ajoute des essences à un alcool neutre. La méthode est souvent dévalorisée, pourtant, il existe des distillateurs qui travaillent sur la distillation des botaniques une par une et le talent se situe dans l’assemblage.

Le Yellow gin 

Gins vieillis. A l’origine le vieillissement en fût est dû au transport de spiritueux dans des barriques en bois. Et à se dire que les arômes apportés par les fûts étaient intéressants, des expériences se sont développées.  Très peu développé dans le Gin dont les arômes sont volatiles il existe des Yellow très intéressants. Des curiosités.

Le Old Tom

Plus ronds et gras, les Old Tom Gins sont connus pour leur ajout de sucre. Aujourd’hui cette catégorie est développée différemment et est souvent cumulée avec une période en fut. Il existe un renouveau sur le Old Tom avec les tendances « vintage ». En effet il s’agirait de l’ancêtre du style London.

Les Sloe gins 

Une typicité ! Le Sloe est une liqueur de prunelles élaborée sur une base de Gin. Les prunelles macèrent plusieurs mois dans du Gin. De couleur violet, plus sucré et réduit en alcool. Cependant, il s’agit plus d’une liqueur non d’un spiritueux évidemment.

Voila, tu connais toutes les méthodes sur “comment faire un Gin”. Sache qu’aucune de ces méthodes n’est à mettre de côté. En fait, il existe des artisans qui travaillent à chaque méthode parfaitement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partages avec les friends !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Recent Posts